top of page
  • charduino3

Retour sur la conférence: La médecine égyptienne






Cette conférence présentée par Sylvie GIOVANNETTI a passionné un auditoire d'une cinquantaine de personnes curieux de découvrir les origines de notre médecine actuelle.






Effectivement, après la présentation de quelques dieux jouant un rôle dans la prise en charge du malade dans l'Égypte antique, Sylvie Giovannetti nous a dévoilé une prise en charge thérapeutique dans laquelle on peut retrouver les bases de celle d'aujourd'hui.

Osiris Isis Thot


Dans l'Egypte ancienne:

Après une observation attentive, le médecin établissait un diagnostic (il connait la maladie et sait la soigner, il ne connait pas la maladie mais peut essayer de la traiter ou bien, il ne connait pas la maladie et ne peut rien).

Le corps médical constituait un véritable service public présent dans tout le pays et compte tenu de l’absence de système monétaire, les médecins recevaient des offrandes en fonction de la richesse du patient. Les médecins étaient entourés de spécialistes : des infirmiers, des masseurs et des bandagistes. Mais, on rencontrait de véritables chirurgiens, ophtalmologistes, dentistes, spécialistes du tube digestif…

Ils pratiquaient une petite chirurgie non invasive, réduisaient les fractures, utilisaient une riche pharmacopée.

La pharmacopée égyptienne utilisait des substances d’origine minérale, végétale et animale.

Ils recouraient également à des formules magiques car la maladie résultait de l’intervention de mauvais génies ou de divinités (les émissaires de Sekhmet, la déesse à tête de lionne, étaient souvent associés à la propagation de la maladie et de la mort)

Puisque les maladies provenaient de sources surnaturelles, il était raisonnable de conclure que le traitement surnaturel était le meilleur recours.

Les médecins de l'Égypte ancienne étaient très respectés, et ce pour une bonne raison: leurs procédures semblent avoir été largement efficaces. Nombreux pays voisins demandaient à l'Égypte de leur fournir des médecins. Les Grecs avaient une grande admiration pour les pratiques médicales égyptiennes, même s'ils ne prenaient pas au sérieux les aspects magiques des traitements.

C'est en Egypte, à Alexandrie qu' Hippocrate, le père de la médecine moderne étudia et fit les mêmes affirmations sur les maladies qu'Imhotep 2 000 ans plus tôt.


Merci à Sylvie GIOVANNETTI pour ce voyage dans le temps.

Merci aux organisateurs et à l'équipe d'accueil pour le moment de convivialité qui s'en est suivi.



197 vues1 commentaire

Posts récents

Voir tout

1 Comment


scianico
Mar 25

Très beau exposé sur la médecine égyptienne, net limpide ,et à la portée des non spécialistes .

Une suite sera la bienvenue

Josiane

Like
bottom of page