Conférences 2022 / 2023

noel provencal.jpg

Conférences 2021 / 2022

affiche a4.jpg

En 1907, l'automobile sert essentiellement pour des courses sur des circuits.

LE MATIN journal plutôt sportif, va lancer un défi aux constructeurs automobiles

un raid entre PEKIN et PARIS.

S'ils ont été une trentaine à s'inscrire seuls 5 y participeront, les frais engagés étant trop importants.

4 voitures et un mototri vont traverser la Chine, la Mongolie, la Russie et toute l'Europe pour arriver à PARIS.

Ils mettront entre 2 et 2 mois 1/2 mois pour faire le parcours avec de nombreuses embuches.

C'est cette histoire que nous voulons vous raconter, ce périple, le courage des concurrents cette folie dans des pays où les routes quand elles existent sont impraticables où les pluies torrentielles sont sources d'enlisements nombreux, où les machines résistent et résisteront jusqu'au bout.

On ne peut qu'être admiratifs de leur exploit.

dans les coulisses de la paix 2.jpg

Le 28 juin 1919, était signé le traité de Versailles avec l'Allemagne, ratifié finalement le 10 janvier 1920, suivi de ceux Saint-Germain avec l'Autriche, de Neuilly avec la Bulgarie, de Trianon avec la Hongrie, et Sèvres avec la Turquie. Ils mettaient officiellement fin à la guerre, même si, pour la majorité des Français et surtout des soldats d'alors, la guerre était terminée depuis l'armistice du 11 novembre 1918, seule date qui est commémorée depuis!

Mais la Grande guerre ne se termine pas le jour de l'armistice ni celui de la signature des traités et des soldats français mourront jusqu'en 1923 sur des champs de bataille éloignés.

Sur les décombres des trois grands empires vaincus, allemand, ottoman et d'Autriche-Hongrie, et de l'empire russe en pleine guerre civile, de nombreux peuples cherchent à se constituer ou reconstituer en tant que pays indépendants, érigés sur des bases majoritairement ethniques mais avec des populations entremêlées et des territoires hétérogènes. Les nouveaux États veulent redéfinir leurs frontières fixées par les traités pour récupérer leurs minorités à l'extérieur ou résister aux demandes des voisins, ce qui donnera des conflits auxquels la France participera.

Même si la Russie est absente de ces traités de 1919 et 1920, l'idéologie bolchevique qui appelle à la révolution mondiale reste en filigrane et le réflexe contre-révolutionnaire va conduire à des interventions extérieures pour les pays vainqueurs et à des guerres civiles très violentes dans les pays vaincus et certains nouveaux états.

En pratique, malgré la création de la Société des Nations, imposée par le président américain Wilson et totalement inefficace, dans les quinze années suivantes se mettront en place les processus conduisant à la Seconde guerre mondiale mais aussi à des situations conflictuelles encore présentes de nos jours.